Quand les coups de feu ont retenti, vous vous êtes enfui.e par la fenêtre du premier étage sans demander votre reste. C'est l'image du chat endormi qui vous revient d'abord, l'animal laissé là-bas dans la chambre, suspendu entre la vie et la mort. Ce n'est que la première impasse de ce labyrinthe : de nouveaux portraits affleurent. On chante maintenant d'autres hymnes à votre mémoire, elle est excellente, pas comme celle de ce pauvre Marceau, qui n'a pas le luxe de se souvenir. Vous remémorez-vous la brique que vous vous êtes prise dans la gueule quand on vous a viré, la peur qui vous tordait le ventre quand mamie vous enfermait dans le placard ? Pas le temps de répondre que vous voici en Eus, ce pays où on ne tombe jamais malade sauf en cas de cauchemars, vous auriez pu rester mais la saison bleue commence, et vous avez horreur de la pluie. Alors, vos pieds s'enfoncent dans la route jaune, à travers le sable qui a oublié le bruit de l'eau, tout est aride, intenable, vous auriez besoin d'une pause, d'un guide pour bien se perdre en forêt, et d'un sandwich melon-mayonnaise. Prenez donc une halte dans les hauteurs boisées. Avant de reprendre votre course.
Vous venez de lire le quatrième numéro de pan.


pan 4 / Revue littéraire et dessinée
Comité éditorial : J. Fischer et J-B Labrune
Metteur en pages : J. Magnani
184 pages, 14 x 19 cm
Éditions Magnani
Couverture illustrée par Marine Rivoal
500 exemplaires, novembre 2017
ISBN : 979.10.92058.32.1
Prix : 18 euros (commander)

Les projets de pan 4 :

Prologue, interludes et épilogue / Texte A.-S. Plaisant et images J. Fischer.
1. Le chat de Schrödinger / Images Y. Kebbi et texte J.-B. Labrune
2. D'autres hymnes / Images B. Muller et texte A.-S. Plaisant.
3. L'Orée / Images F. Chemin et texte M. Sadler.
4. La brique / Images G. Chauchat et texte S. Bataillon.
5. Pas de cadavre dans le placard / Texte J. Galzin et images M. Rivoal.
6. En Eus / Texte A. Serra et images S. Roussin.
7. La route / Texte L. Thizy et images J. Fischer.
8. Guide pour bien se perdre en forêt Images I. Davaine et texte C. Cédébécé
© pan, magnani
et les auteurs